Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
L’apologie du soupçon  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |   11   |  

 


 

LES GENDARMES
DE LA RÉPUBLIQUE

 

 

Bus Dianétique

Si vous désirez savoir ce que fait la police face à la criminalité parisienne, eh bien, vous pouvez poser la question à la préfecture de police ou au Ministère de l’Intérieur.

 

C es derniers ont apparemment changé leurs priorités et trouvé de nouvelles urgences à traiter.

Prenons pour exemple l’opération menée dans l’après-midi du 4 février sous leur patronage, qui a requis le déploiement d’une troupe composée de neuf policiers.

La cible ? Trois membres de l’Église de Scientologie du XII e arrondissement.

Leur crime ? Parler à des citoyens en plein jour, sur la place de la République, et distribuer des prospectus.

En quoi ces prospectus semblaient-ils si dangereux aux autorités ? Certains encourageaient peut-être les gens à penser par eux- mêmes  – fait considéré en religion de Scientologie comme l’une des étapes fondamentales vers la découverte de la vérité – mais cela n’aurait-il pas un petit côté subversif ?

Affiche 7 bonnes raisons pour dire NON à la drogue D’autres prospectus recommandaient-ils de Dire Non à la drogue ? (action faisant partie de la campagne internationale de l’Église de Scientologie pour informer les jeunes sur les dangers de ces substances). La Préfecture aurait-elle des objections à des efforts déployés contre la prolifération des drogues ? Nous préférons ne pas exprimer d’opinion sur ce point.

D’autres prospectus enfin présentaient le best-seller international La Dianétique : la puissance de la pensée sur le corps. Le ministère, est, d’évidence, terrifié à l’idée que des gens puissent lire ce livre (déjà lu par 18 millions de personnes dans le monde), le trouver intéressant, et lui demander ensuite pourquoi le gouvernement a essayé d’éliminer cette philosophie depuis plus de dix ans.

 

Un ordre du Ministre

L’incident a commencé avec l’arrivée de trois membres de la police judiciaire sur le lieu où se trouvait le stand d’information mobile des scientologues, qui échangeaient avec la population des informations sur ce que sont réellement la Dianétique et la Scientologie. Un authentique bus londonien avait été transformé pour l’occasion, dans le cadre de la politique portes ouvertes de l’Église de Scientologie.

    « Vous devez quitter la zone » , a aboyé sans plus d’explications celui qui était apparemmentle chef.

    Lorsque l’un des scientologues demanda poliment pourquoi, l’officier lui répondit que le bus était garé illégalement. Après que le scientologue, toujours poliment, lui eut montré que l’endroit où il était garé était justement un lieu spécifiquement réservé aux bus, l’officier reconnut que l’ordre de les faire circuler venait directement de la Préfecture de police et du ministre de l’Intérieur.

    De plus, a ajouté l’officier, puisque les scientologues « réagissaient comme cela », ils allaient l’accompagner au poste.

    Dans le même temps, une fourgonnette de six policiers supplémentaires était arrivée sur les lieux. Et puisque le stationnement ne semblait plus être un problème du tout, ils commencèrent à examiner le bus sous toutes ses coutures jusqu’au moment où ils décrétèrent que deux des pneus étaient lisses. Cette affaire, mine de rien, a requis quatre policiers et demi par pneu ! La mobilisation de cette petite brigade n’aurait-elle pas été plus utile ailleurs ? !

    Pendant ce temps, combien de dealers de l’arrondissement ont-ils pu passer un après-midi tranquille ?

 

L’incident peut paraître humoristique, pathétique ou terrifiant, selon le point de vue. C’est en tout cas un joli petit exemple de discrimination ordinaire.

 
 
 
 

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante
| Sites J umelés | Point de V ue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 1998-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 29 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 28 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux n° 27 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
  Télécharger Acrobat