Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
La Commission d'enquête publique révèle des violations des Droits de l’Homme  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |   13  |   14  |   15  |   16  |  

 

Ouverture


Rév. Danièle Gounord


Ouverture P
ourquoi le gouvernement s’entête-t-il à cautionner une inquisition aussi absurde qu’anachronique, plus digne du régime de Pékin que de la République française, à l’encontre des minorités religieuses ?

Cette question intrigue et embarrasse de plus en plus les démocraties occidentales et un certain nombre d’organisations internationales, comme on a pu le voir avec la Fédération Internationale d’Helsinki ou l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe.

Il faut bien reconnaître que ceux qui veulent éradiquer de notre société ce qu’ils appellent les sectes n’ont pas lésiné sur la provocation : ils ont qualifié de subversifs et dangereux plusieurs groupes qui sont minoritaires en France mais qui sont des religions parfaitement établies et reconnues dans d’autres pays. Ainsi, par exemple, ils ont inscrit les baptistes dans leur liste noire... alors que l’actuel Président des États-Unis est lui-même baptiste ! Comme si cela ne suffisait pas, le Président de la MILS, Alain Vivien, a été jusqu’à critiquer le très fameux premier amendement de la Constitution américaine, celui qui pose comme inviolable la liberté de religion !

C’est bien beau de déclarer la guerre à la terre entière, mais que peut-il en sortir ? Si la MILS parvenait à ses fins, comment des Américains, des Anglais, des Hollandais, des Indiens ou des Japonais accepteraientils de voir leurs droits mis en danger dès qu’ils mettraient le pied sur le sol français ? Faudrait-il leur demander d’inscrire leur religion sur leur passeport afin de pouvoir lutter contre l’infiltration sectaire ? Ou bien des mesures spéciales de discrimination seraient-elles réservées aux seuls citoyens français ? Restons sérieux, les ambitions de la MILS ou de l’ADFI ne débouchent que sur l’absurde et l’inapplicable, à une époque où les conventions internationales en matière de droits de l’Homme posent une limite objective aux dérives paranoïaques de quelques-uns.

La MILS et ses tristes acolytes sont engagés dans un combat grotesque et de toute façon perdu d’avance. Ce qui s’est passé le 3 mars dernier à Paris est révélateur à cet égard. Devant des experts venus des États-Unis et de plusieurs pays d’Europe, les témoignages ont afflué, souvent terribles, sur les basses oeuvres des chasseurs de sectes dans l’ombre de la République. Dans un communiqué de presse hâtif, la M.I.L.S. n’a su que réagir avec son arrogance habituelle, traitant de “tentative d’ingérence au sein des institutions de la République” ce forum de libre parole. Mais rien ne sera plus comme avant. Un grain de sable a enrayé la puissante machine à propagande de la MILS et de l’ADFI. Les spectres agités par messieurs Vivien et consorts ne tiendront pas le choc très longtemps. « Beaucoup de bruit pour rien » : la formule de Shakespeare s’appliquera à tous les mensonges et à toutes les campagnes de désinformation dont les Français ont été victimes depuis plusieurs années.

Que restera-t-il après tout cela ? On s’apercevra que de nombreux mouvements spirituels, reflétant la vitalité de notre époque, ont leur place dans notre culture et, loin de l’affaiblir, l’enrichissent et la font progresser. On s’apercevra aussi que la Scientologie, avec sa littérature abondante, est un courant spirituel important : que son dynamisme dans les 130 pays où elle est actuellement présente, provient tout simplement d’une indéniable cote de sympathie auprès d’un très grand nombre d’hommes et de femmes qui exigent, pour aborder les questions les plus fondamentales de l’âme humaine et de sa destinée, des relations de l’homme avec les autres formes de vie et avec l’Etre suprême, une approche résolument ouverte et moderne.

Danièle Gounord

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 1998-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27  Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat