Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
La Commission d'enquête publique révèle des violations des Droits de l’Homme  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |   13  |   14  |   15  |   16  |  

 

Les experts s’expriment :

Il faut donner l’alerte face aux menaces qui pèsent sur la liberté de religion.


N
OTRE SOCIÉTÉ est marquée par un pluralisme de plus en plus affirmé. Au fur et à mesure des changements, les religions établies se sont faites plus nombreuses et de nouvelles religions se sont transformées à leur tour en religions établies, et il est devenu de plus en plus difficile de définir ce qui constitue une religion. Quels critères les universitaires et autres spécialistes devraientils retenir ? Les traditions chrétiennes ? Les principes des croyance orientales ? Les croyances et les pratiques communes aux nouveaux mouvements religieux ? Depuis quelques années, les universitaires ont abandonné l’approche doctrinale des religions au profit d’une étude plus globale des caractéristiques essentielles communes à toutes les religions : une croyance en un Être Suprême ou Réalité ultime, des pratiques religieuses qui permettent à l’Homme de s’unir ou de communier avec cette réalité ultime, et l’existence d’une communauté qui se réunit dans ce but.

« La tolérance religieuse ne remplace pas la liberté religieuse. Celle-ci suppose une reconnaissance et une juridiction contre les discriminations religieuses de la même façon qu’il existe une législation contre les racismes. »
— Régis Dericquebourg

Non seulement cette démarche permet de mieux comprendre toutes les croyances, mais elle a mis en évidence la nécessité de protéger la liberté de religion.

Au cours de l’Histoire, de grands intellectuels ont prôné et défendu cette liberté face à l’obscurantisme et à l’intolérance.

Dans le climat d’extrémisme anti-religieux qui se développe en France depuis 1985, la liberté de religion a subi de multiples assauts. Le danger n’a jamais été aussi grand que cette liberté soit vidée de tout contenu, danger dénoncé par de nombreuses personnalités :

  • Le pasteur Jacques Maury, alors président de la Fédération Protestante de France, dans un discours de commémoration de la Révocation de l’Édit de Nantes, le 11 octobre 1985 : « D’ailleurs où passe la limite entre secte et église ? La commémoration d’aujourd’hui nous rappelle assez que nos Églises protestantes aussi ont été pendant des siècles traitées, et de quelle manière, comme des sectes. Voilà pourquoi dans ce récent débat nous avons rappelé à deux reprises que « la liberté religieuse est indivisible ».

  • L’éditorialiste Louis Pauwels (Le Figaro Magazine, 30 avril 1985) : « Le soulèvement de l’opinion contre les sectes a pour conséquence désirée de disqualifier toute attitude religieuse. Cela est évident et d’ailleurs avoué. [...] Il se peut que certaines sectes transgressent la loi : c’est l’affaire des tribunaux. Je ne crois pas que les miroirs fêlés portent malheur, mais les cerveaux fêlés, si. Pourtant, je me méfie moins des associations de cerveaux fêlés que d’un État socialiste qui prétend les réparer et envisage des organismes administratifs pour décider de l’intégrité mentale des citoyens. [...] Vous verrez que l’on tentera de nous en convaincre. Un scandale de secte viendra à point. Il vient, je le sens. Ceux qui craignent, avec tant de bonté, qu’on lave le cerveau d’un quidam savent laver le cerveau d’une nation ».

  • Le sociologue des religions Émile Poulat : « Secte est un mot piège, un mot socialement piégé. Tout groupe, un jour ou l’autre est susceptible d’y être pris. Au regard d’intraitables adversaires — laïcistes, anticléricaux, athées militants — l’Église (catholique) reste une secte qui a su réussir ».

  • Le professeur de droit Jacques Robert, membre du Conseil Constitutionnel (Le Monde, 15 mai 1992) : « Pour prendre un exemple, le protestantisme fut, à ses origines, une secte oh combien persécutée ! Lui dénie-t-on pour autant aujourd’hui le statut de religion ? Finalement, la religion ne serait-elle pas seulement comme on l’a naguère avancé, une secte qui a réussi ? »

  • Le pasteur Louis Schweitzer, alors secrétaire général de la Fédération Protestante de France (Le Progrès de Lyon, 12 janvier 1995) : « Certains mots ne sont plus guère porteurs de sens, mais sont simplement devenus des injures, des armes utilisées pour éliminer l’ennemi ou le concurrent. Le mot “secte” est de ceux-là. Traiter aujourd’hui un groupe de secte, c’est avant tout le disqualifier, quelles que soient les hypocrites précautions de langage dont on entoure l’expression ».

  • Le sociologue des religions Régis Dericquebourg (Pour en finir avec les sectes, juin 1996 : « La diversité religieuse exige que l’on sorte de nos cadres de pensée habituels. Il ne s’agit pas de demander une tolérance condescendante qui consiste à s’accommoder socialement de quelques bizarreries en se disant que des gens se trouvent dans l’erreur mais qu’il faut bien les accepter. La tolérance religieuse ne remplace pas la liberté religieuse. Celle-ci suppose une reconnaissance et une juridiction contre les discriminations religieuses de la même façon qu’il existe une législation contre les racismes. »

  • Le professeur de sciences religieuses Antoine Faivre (Impact Quotidien, 3 avril 1997) : « [...] Le débat est trop facilement orienté dans le sens d’une chasse aux sorcières dont les positions extrémistes satisfont les médias par leur simplicité. [...] Toute tendance qui consisterait à favoriser l’instauration d’un droit de persécution doit être accueillie avec méfiance. »



Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 1998-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27  Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat