Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
La Commission d'enquête publique révèle des violations des Droits de l’Homme  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |   13  |   14  |   15  |   16  |  

 

Qu’est-ce que la Scientologie ?

Mieux connaître pour mieux comprendre.


Scientologie L
E DÉBAT ACTUEL sur les religions minoritaires en France témoigne d’un manque crucial d’informations sur les religions concernées. Sans cela, le grand public n’a aucune chance de pouvoir les comprendre, ce qui est précisément l’objectif de la MILS d’Alain Vivien. Non seulement les membres de la MILS n’ont pas de compétences en matière de religion, mais ils refusent le dialogue avec ces religions qu’ils ont mises sur liste noire.

La position d’Alain Vivien est très claire sur ce point : « Nous n’avons pas à prendre en compte [leur] contenu » (Libération, 27/9/98).

Bien que la Scientologie soit un mouvement significatif en Europe depuis près de cinquante ans, pratiquement rien de ce qui a été publié par les médias ne reflète ce qu’elle est ou représente réellement.

Si quelqu’un ne connaissait pas ou peu le Catholicisme, vers quoi se tournerait-il pour en savoir plus ? Les journaux locaux ? Les nouvelles du soir ? Les politiciens ? C’est peu vraisemblable.

Il se tournerait vers l’Église catholique ou vers des catholiques. Et il en serait de même s’il s’agissait du méthodisme, du judaïsme, de l’Islam ou du bouddhisme. Il devrait donc en être ainsi de n’importe quelle religion.

L’Église de Scientologie qui vient juste de fêter son 40 e anniversaire en France, a dû organiser de nombreux forums afin de pouvoir donner au grand public des informations qui permettent aux gens de se faire leur propre opinion.

Une Nouvelle Religion

Les 100 dernières années témoignent d’avancées technologiques extrêmement rapides. A peine un demi-siècle après que les premières automobiles aient creusé des ornières sur des chemins boueux, l’homme a laissé des traces de pneus sur la lune.

Scientologie

Mais ces progrès technologiques ne se sont pas accompagnés d’avancées similaires dans le domaine des sciences humaines. Avant d’arriver sur la lune, nous avons traversé deux guerres mondiales, un génocide politique, racial et religieux d’une amplitude sans précédent, et une tempête sociale qui se traduit par le déclin des valeurs morales, l’éclatement de la cellule familiale, la montée de la violence, de la délinquance et de la consommation de drogue et l’échec des systèmes éducatifs un peu partout dans le monde. Au coeur de cette tourmente, l’auteur, philosophe et humaniste Ron Hubbard a recherché des développements spirituels qui offraient à l’homme les preuves de sa propre nature spirituelle, de sa bonté naturelle et de son immortalité – ainsi qu’une route pour atteindre la compréhension de lui-même, de ses semblables, de la vie elle-même et de l’Être Suprême. Ces découvertes ont permis en cinquante ans à peine l’essor d’une religion qui compte aujourd’hui plus de 8 millions de fidèles de par le monde.

Plus de 600 000 personnes sont arrivées pour la première fois en Scientologie en 1999, contre 87 000 environ en 1970, et ce nombre ne cesse d’augmenter.

La première Église de Scientologie fondée en France a ouvert ses portes le 29 octobre 1959. À cette époque, il existait moins d’une douzaine d’églises, de missions et de groupes de par le monde. La religion de Scientologie a pris un tel essor qu’il y a des églises, missions et groupes dans plus de 130 pays. En France, des églises se trouvent à Angers, Clermont-Ferrand, Lyon, Paris et Saint-Étienne.

Découvertes sur l’Esprit Humain

La religion de Scientologie partage avec d’autres religions et philosophies un grand nombre de croyances. Elle considère l’homme comme un être spirituel et non seulement de chair et de sang. C’est, naturellement, une vision très différente de celle de la science matérialiste omniprésente, qui considère l’homme uniquement comme un objet matériel, une combinaison complexe de composés chimiques, de gènes et de mécanismes fonctionnant sur une base d’excitation-réflexe.

Ron Hubbard a consacré sa vie à chercher les réponses aux questions qui préoccupent l’humanité depuis des milliers d’années.

Le mot Scientologie vient du mot latin scio, qui signifie connaître au sens le plus profond du terme, et du mot grec logos, qui signifie étude de. La Scientologie signifie donc littéralement savoir comment savoir.

Ron Hubbard a consacré sa vie à chercher les réponses aux questions qui préoccupent l’humanité depuis des milliers d’années. Très jeune déjà, sa curiosité sans limite et son esprit d’aventure ont nourri sa uête. Cependant, des premiers fruits de ses recherches n’est pas née la Scientologie, mais un tout autre sujet : la Dianétique. Le mot Dianétique, vient des mots grecs dia, qui signifie à travers, et nous, qui signifie âme. La Dianétique reprend les étapes décisives franchies par Ron Hubbard, et l’ensemble des découvertes qui allaient l’inciter par la suite à mener des recherches plus exhaustives sur l’origine de la vie elle-même. L’homme n’ «a » pas un esprit. Il est un esprit. La Dianétique s’adresse au corps et traite des effets de l’esprit sur celuici ; de ce fait, elle permet d’apporter un soulagement spirituel aux sensations et émotions indésirables, aux traumatismes liés aux accidents ou aux blessures, ainsi qu’aux maladies psychosomatiques (maux causés ou aggravés par le stress mental).

Ces découvertes fondamentales sur les mécanismes du mental humain furent publiées en 1950 dans le livre Dianétique : La puissance de la pensée sur le corps, qui fut à l’origine d’un véritable raz-de-marée. Plus de 20 millions d’exemplaires plus tard, la Dianétique est utilisée par une multitude de gens, des jungles d’Indonésie aux vastes étendues glacées de l’Arctique.

Pour sa part, la Scientologie s’adresse directement à l’homme en tant qu’esprit, et a pour but de lui permettre d’augmenter son niveau de conscience et ses aptitudes en tant qu’être spirituel, et de se réaliser totalement dans sa nature immortelle.

La Scientologie croit que l’homme est fondamentalement bon. Ce sont ses expériences qui l’ont poussé à commettre des méfaits, non sa nature. L’homme résout souvent ses difficultés de manière erronée, en ne prenant en compte que ses propres intérêts, ce qui crée des problèmes pour lui-même et pour les autres. La Scientologie croit que l’homme ne peut progresser qu’en ayant une compréhension totale de lui-même, de ses proches, de la société dans son ensemble, des autres formes de vie, de l’Être suprême, et de leurs relations entre eux, et dans la mesure où il préserve son intégrité et ses valeurs spirituelles, et reste honnête et droit. Inversement, s’il renonce à ces valeurs, il se dégrade de façon proportionnelle.

Un Chemin vers la Liberté

Le but de la Scientologie est d’aider chacun à pouvoir remettre de l’ordre dans sa vie et résoudre ses propres problèmes. On croit souvent qu’aider son prochain consiste à régler ses problèmes à sa place. À cet égard, la Scientologie est différente. La Scientologie croit que lorsqu’un individu est placé dans une situation où il peut aiguiser et augmenter son intelligence ; où il peut mieux affronter la vie ; où il peut plus facilement identifier les facteurs inhérents à sa vie, il est également en mesure d’améliorer sa propre vie et d’atteindre la liberté spirituelle.

La connaissance de l’homme en tant qu’esprit est aussi ancienne que l’homme lui-même. Ce n’est que récemment, avec l’avènement de la psychologie occidentale, que d’autres notions ont surgi, qui voudraient le réduire à un simple animal, à un mécanisme excitationréflexe. De telles prétentions vont à l’encontre de toutes les traditions religieuses qui, chacune à leur manière, parlent de l’âme, de l’esprit ou de la force de vie. Bien que nouvelle, la Scientologie est l’héritière d’une longue tradition qui, depuis le commencement de l’histoire de l’humanité, veut que l’homme soit un être spirituel qui aspire à comprendre et à améliorer la vie, et elle offre des outils pratiques pour atteindre cette liberté spirituelle.

Les Buts de la Scientologie

En un mot, la Scientologie marche.

C’est pourquoi des millions de gens dans le monde entier utilisent ses principes dans leur vie de tous les jours et les appliquent à eux-mêmes, à leurs familles, et à leurs activités sociales.

Les scientologues apportent souvent une contribution significative à des activités caritatives et de réforme sociale. Grâce à des centaines de programmes éducatifs communautaires différents, aussi bien de lutte contre la drogue que d’alphabétisation ou de protection de l’environnement, les bénévoles scientologues du monde entier aident ceux qui en ont besoin.

La Scientologie n’est pas un système autoritaire. Aucune croyance n’est imposée. Au contraire, il existe une maxime en Scientologie selon laquelle seul est vrai ce que l’on vérifie comme étant vrai pour soi. En Scientologie, on apprend à penser par soi-même : c’est un voyage à la découverte de soi.

« Une civilisation sans folie, sans criminalité et sans guerre, où les gens capables peuvent prospérer et où les gens honnêtes peuvent avoir des droits, et où l’homme est libre de s’élever à de plus hauts sommets » : tel est le but de la Scientologie.

En moins de cinquante ans, la Scientologie est devenue partie intégrante de cette civilisation. Elle est ici pour durer.

De plus amples informations sur la religion de Scientologie, ses églises, ses membres et ses groupes sociaux et communautaires, ainsi que sur les programmes qu’elle soutient dans le monde, se trouvent dans l’ouvrage de référence Qu’est-ce que la Scientologie ?

Des exemplaires gratuits du livre sont disponibles sur demande pour les responsables religieux, les représentants du gouvernement et les journalistes.

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 1998-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27  Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat