Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
Rassemblement contre l’Inquisition d’État  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |   13  |   14  |   15  |   16  |  

 


Le rendez-vous de la Liberté

Danièle Gounord

 I
l s’est passé à Paris un événement extraordinaire. Je pourrais en parler pendant des heures, et du reste une grande partie de ce numéro d’Éthique et Liberté lui est consacré, mais j’en retiens, pour l’essentiel, trois degrés d’analyse.

Tout d’abord le degré zéro de l’analyse, celui de l’actualité télévisée: rien. De même sur les ondes françaises, longues ou courtes : rien. A peine deux entrefilets, si ma vigilance n’a pas failli, dans la presse écrite. Autrement dit, il ne se serait rien passé en France le 23 octobre dernier, ni à Paris ni à Vincennes.

Mais que faisaient donc tous ces cars de policiers, que faisaient ces sept ou huit mille personnes venues d’une quarantaine de pays pour se concentrer d’abord à la Bastille, avant d’être refoulés à la lisière du Bois de Vincennes, avec comme seul slogan « Liberté, liberté » ?

*
* *

Deuxième niveau d’analyse : si vous lisez la presse internationale, vous apprendrez que des représentants — pour certains au sens officiel du terme, pour d’autres par engagement personnel — d’une bonne trentaine de religions s’étaient donné rendez-vous à la Bastille ce matin-là. Des chrétiens de plusieurs confessions, des bouddhistes, des hindouistes, des musulmans et des membres de religions récentes. Combien exactement sont venus, d’Europe ou des autres continents ?

Difficile à savoir, même aujourd’hui : la veille, j’ai bien dit la veille, la Préfecture de Paris a interdit cette manifestation pour « la liberté de conscience en France » (au fait, on interdit souvent des manifestations en France ???). Beaucoup ne le savaient pas, et ceux qui le savaient voulaient quand même, au moins, croiser les autres. Résultat, une joyeuse confusion place de la Bastille, avant que les forces de police ne fassent le ménage, forces de police fermes, mais du reste tout aussi pacifiques en l’occurence que les ex-futurs manifestants eux-mêmes.

Il y eut quand même des moments épiques, et je ne peux résister au plaisir d’en relater quelques-uns. Une actrice de cinéma souvent vue sur nos grands écrans et sur le petit, a dans son micro cité en anglais une phrase d’Albert Camus sur la liberté. Un chanteur noir américain qui a plusieurs millions de disques à son actif a expliqué dans son micro que s’il vivait en France, il serait tracassé pour sa religion, et que cela le choquait beaucoup parce qu’il avait un a priori d’admiration pour la culture de notre pays. Un couple de septuagénaires sémillants, qui ont marché aux côtés de Martin Luther King, se sont précipités sur les policiers français pour les photographier et les filmer en gros plan pour la postérité, tellement ils étaient révoltés par l’interdiction de cette manifestation pacifique.

Mais il s’est aussi passé autre chose, une sorte d’événement à l’intérieur de l’événement, et ce sera mon troisième degré d’analyse.

Des témoignages d’amitié, des paroles encourageantes, ont été prodigués aux scientologues présents. Les points de vue exprimés, venus de tous les horizons religieux, allaient tous dans le même sens : « Vous, au moins, vous vous organisez pour résister ; considérez la hargne à votre égard comme un compliment du vice à la vertu ; si vous êtes tellement ciblés, si l’on raconte tellement de mensonges grotesques sur vous, c’est précisément parce que vous vous battez pied à pied pour la liberté ». C’est dans ce climat que la manifestation interdite a été remplacée, à Vincennes, par des débats sur la liberté de religion dans la société actuelle, débats de haute tenue et passionnants, où se sont rencontrées aussi bien des personnalités religieuses parfois très importantes que des personnes plus anonymes.

Clairement, le vent a tourné. Le matraquage médiatique a évidemment marqué l’opinion française, mais la stratégie de division (les bonnes religions et les autres) a échoué. Entre d’un côté les oppresseurs de la liberté de croyance et par voie de conséquence de la liberté individuelle tout court, et de l’autre les défenseurs de la dignité, ce n’est plus qu’une question de temps.

*
* *

Voilà ce qui s’est passé le 23 octobre dernier à Paris, sous les yeux d’une opinion internationale attentive... et qui a d’ailleurs relevé que le lendemain même, on parlait aux actualités télévisées françaises d’une autre manifestation, contre je ne sais plus quoi, de quelques dizaines de personnes...

En essayant de transformer un événement important, de toute façon peu discret, en non-événement total, les faiseurs d’actualité se sont pris à leur propre piège. Leur délit de propagande ne peut plus être camouflé, il est désormais flagrant. Ce genre de maquillage de la réalité ne dure jamais très longtemps.

Chaleur, sympathie, respect, les scientologues et autour d’eux tous ceux à qui il faut du courage pour penser autrement, sont en train de rétablir la vérité simple des choses : la dignité est dans le camp des hommes libres.

Danièle Gounord

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 2001-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27  Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat