Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
Associations condamnées à mort  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |   13  |   14  |   15  |  

 

L’axe Paris-Pékin


 D epuis plusieurs mois, l’évolution de la situation en France plonge tout observateur attentif dans une véritable perplexité. Aux yeux de ceux qui suivent l’actualité en matière de droits de l’homme, aussi bien en France qu’à l’échelle internationale, une situation radicalement nouvelle s’est récemment créée, situation aussi étonnante que paradoxale.

D’abord l’étonnement. Aujourd’hui en Chine, non seulement la secte Falun Gong (quelques 80 millions de fidèles dont personne ne nous dit par quel miracle ils sont soudain apparus sur le sol communiste) mais également des chrétiens — catholiques et protestants confondus — font l’objet d’une répression d’autant plus brutale que les autorités semblent confrontées à un phénomène de grande ampleur. Or cette répression ne s’abrite pas derrière les dogmes marxistes comme on aurait pu s’y attendre, mais derrière l’exemple de la France, « pays des libertés  », qui a entrepris très officiellement de lutter contre les minorités spirituelles et philosophiques. Les destructions (1 500 lieux de prière chrétiens détruits aux explosifs à la suite d’une décision prise il y a quelques mois), les brutalités policières et les camps de rééducation(1) refléteraient « la protection des activités religieuses normales et de la liberté individuelle de croyance et de religion » selon la belle expression employée par le gouvernement chinois lors de l’adoption de la loi d’octobre 1999 qui a ouvert la toute dernière campagne de répression !

Le Président de la MILS(2), Alain Vivien, qui s’est bien évidemment rendu en Chine (mais qui s’étonne encore ?) cautionnant, qu’il le veuille ou non, par sa seule présence en tant qu’observateur cette politique de répression, et qui parle le même langage politiquement correct (est-ce finalement surprenant ?), ne semble pas y avoir vu en novembre dernier les mêmes choses qu’Amnesty International.

D’où le paradoxe. Il est de mauvais ton dans notre pays de s’étonner, encore plus de s’indigner, du blanc-seing donné au nom de la démocratie, au nom de la France, à une oppression qui s’inscrit dans la plus pure tradition totalitaire. Le débat n’est pas autorisé. Toutes les voix qui tenteront de protester seront qualifiées de suspectes avant d’être entendues...

Si l’Histoire peut avoir quelque intérêt, je vous conseille la lecture de l’excellent livre de Jean-François Deniau, « Le bureau des secrets perdus »(3), où l’auteur analyse avec une profonde intelligence le refus de voir et le refus de savoir. Sa dissection du suicide des démocraties à Munich face à l’Allemagne nazie, est conclue par de larges citations des débats de l’Assemblée Nationale, et les biographies — avant et après — des orateurs : outre le fait que ces pages aussi cruelles que sobres mériteraient de figurer dans les meilleurs manuels de littérature comme modèle de réquisitoire, elles devraient être proposées à la lecture des députés avant la prochaine discussion de la loi About-Picard. Il n’est peut-être pas trop tard pour surmonter le « mépris enthousiaste de la réalité », selon le mot extraordinaire de Léon Bérard cité dans ce livre.

Dire que la liberté religieuse n’est pas menacée par le projet de loi About-Picard paraîtra aussi grotesque dans quelques années que la paix sauvée par Munich en 1938. Je me rends bien compte qu’une telle affirmation n’est pas politiquement correcte et, pour tout dire, qu’elle paraît totalement incongrue aujourd’hui. Malheureusement, tout comme Monsieur Vivien qui sait exactement où il va et qui applique rigoureusement les méthodes qui ont sinistrement fonctionné à maintes reprises dans l’Histoire, je connais l’histoire des démocraties. N’en déplaise à l’agence Xinhua de Pékin, qui a trouvé parfaitement convenable de reprendre une dépêche de la MILS, je pense que les intentions des militants anti-sectes, à Paris comme à Pékin, sont tout sauf convenables, si l’on accorde quelque valeur à la liberté individuelle.

D. G.


1. « Les autres Falungong sont dans des camps de rééducation ... pour les aider à sortir de leurs idées hérétiques » Le Figaro 23 avril 2001.

2. Mission Interministérielle de Lutte contre les Sectes, organisme gouvernemental français rattaché au bureau du Premier Ministre, dont l’existence est vivement critiquée par des instances internationales de droits de l’homme telles que l’OSCE.

3. Editions Odile Jacob, 1998.

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 2001-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27  Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat