Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
Intolérance : la France sous surveillance  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |  

 
Courir pour la liberté de conscience

30 coureurs de fond venus de neuf pays différents participent au Marathon pour les Droits de l’homme


Une pétition pour la Liberté
Une pétition pour la Liberté
Les coureurs du marathon font signer une pétition pour la Liberté de conscience et la paix, qui sera remise au Président Jacques Chirac, au Premier Ministre Lionel Jospin et aux membres du Sénat et de l’Assemblée nationale.

 E n 940 avant J.C., les Athéniens et leurs alliés durent faire face à une armée d’invasion perse dans la plaine de Marathon, à 40 kilomètres d’Athènes. Les Grecs dominaient la plaine depuis leur campement et se trouvaient à environ 1 500 m de l’impressionnante armée perse, de cinq à six fois supérieure en nombre. Mais les Grecs profitèrent du fait que les Perses avaient le dos à la mer. Ils renforcèrent leurs unités et attaquèrent sur les ailes, repoussant les Perses à l’eau. Plus de 6 000 Perses furent tués, alors que les pertes grecques ne dépassèrent pas 200 hommes.

La bataille fut immortalisée par le coureur Pheidippides, qui courut de Sparte à Athènes pour chercher du secours avant le combat, couvrant les 200 kilomètres en un seul jour. Selon une autre légende, il serait revenu d’Athènes à Marathon pour prendre part à la bataille, puis aurait couru rapporter la nouvelle de la victoire avant de tomber mort d’épuisement.

Défendre les Droits humains

Quelle que soit l’exactitude historique de ces récits, l’histoire de Pheidippides a inspiré à travers les siècles héroïsme et courage à des hommes et à des femmes qui ont parcouru d’immenses distances au service d’une noble cause.

Aujourd’hui, cette noble cause est la défense des Droits de l’homme.

À la suite de l’adoption en France d’une législation répressive afin de restreindre la liberté de pensée et d’action d’une série de mouvements religieux, ethniques et philosophiques, des athlètes venus de neuf pays européens vont couvrir une distance de 8 000 kilomètres pour défendre la liberté de conscience et de croyance. Le marathon, commencé à Budapest le 25 septembre, prendra fin à Paris le 22 octobre.

Des équipes de coureurs venus de France, de Grande-Bretagne, d’Espagne, d’Italie, de Suisse, d’Allemagne, d’Autriche, de Hongrie et de la République tchèque participent à cette course.

Tous les athlètes sauf les coureurs britanniques arrivent à Genève le 11 octobre et prennent la direction de Paris. En parallèle, l’équipe anglaise se dirige vers la frontière française et arrivera à Paris en même temps que les autres.

Les coureurs emportent avec eux des documents d’information rédigés avec l’aide de l’ONG

Les amis des Nations unies (Friends of the United Nations). Ces documents, écrits à l’intention des enfants et des adultes, informent sur la Déclaration universelle des Droits de l’homme. Les enfants sont invités à écrire des rédactions montrant pourquoi la déclaration est importante ; les gagnants seront invités à Genève pour une visite aux Nations unies.

Faire respecter la Déclaration des Droits de l’homme

Le projet du Marathon est né il y a plusieurs mois, mais les récents attentats terroristes aux États-Unis l’ont rendu encore plus nécessaire. L’impact soudain et effroyable de cette tragédie a fait réaliser à beaucoup d’entre nous à quel point nos libertés sont précieuses.

Souvenons-nous que ce n’est pas la première fois que des actes de haine commis par des fanatiques provoquent une réaction unanime dans le monde. C’est en réponse aux horreurs commises au cours de la deuxième guerre mondiale que les Nations unies ont promulgué la Déclaration universelle des Droits de l’homme, pour énoncer les droits qui doivent être garantis à chacun et pour empêcher de futures atrocités.

La Déclaration reprend les droits fondamentaux essentiels à une société démocratique, multi-ethnique et multi-confessionnelle. La France, membre fondateur des Nations unies, a ratifié ce document en novembre 1948, peu après sa rédaction.

Et pourtant, nous assistons aujourd’hui à une insidieuse érosion de ces principes. Par exemple, le gouvernement israélien a déclaré qu’en raison de l’anti-sémitisme croissant en France, il encourageait les Juifs français à émigrer en Israël et considérait cette immigration comme prioritaire.

...........................

L’objectif du Marathon pour les Droits de l’homme est d’encourager les hommes et les femmes de toutes religions et de tous groupes ethniques à affirmer leur soutien aux valeurs essentielles, en particulier à la liberté de conscience, de croyance et d’association.
...........................
Une législation discriminatoire

Dans les coulisses du pouvoir, une poignée d’individus aux positions extrémistes occupe des postes d’influence et applique un programme d’intolérance religieuse. Ils ont fait adopter une loi répressive à l’encontre des religions minoritaires par moins de 3 % des parlementaires, et ce malgré la ferme opposition des responsables catholiques, protestants, musulmans et juifs, ainsi que des associations européennes des droits de l’homme.

En raison de cette loi, Aide à l’église en détresse (Aid to the Church in Need), association caritative catholique internationale placée sous l’autorité du Pape, a classé la France parmi les pays disposant d’une législation discriminatoire dans son rapport 2001 sur la liberté de religion.

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a ouvert une enquête sur la loi et la discrimination religieuse en France. Il est déjà prouvé que cette loi est parfaitement adaptée aux régimes autoritaires : le gouvernement de Hong Kong, sous la pression des autorités chinoises, étudie la possibilité d’adopter une législation similaire à la France pour accentuer la répression contre le Falun Gong et les mouvements chrétiens déjà persécutés par le régime de Pékin.

L’intolérance fait le lit du fanatisme, qui, lui, piétine les valeurs qui sont chères à la plupart d’entre nous et résulte en violence et en bains de sang.

C’est pourquoi il est important de rappeler sans cesse la nature et l’étendue des droits de chacun.

Pétition pour la liberté de conscience et la paix

Puisqu’il est du devoir des gouvernements de s’assurer que ces droits soient protégés, les coureurs du Marathon emportent avec eux une Pétition pour la liberté de conscience et la paix, signée par des défenseurs des droits de l’homme, des responsables de communautés et des personnalités religieuses. Elle sera remise au Président Jacques Chirac, au Premier ministre Lionel Jospin et aux membres du Sénat et de l’Assemblée nationale.

« Les hommes de bonne volonté demandent au gouvernement français de se conformer aux normes internationales qui protègent le droit de penser librement et d’agir selon sa conscience », a déclaré Andrik Schapers, porte-parole du Marathon. « Ces normes sont définies dans la Déclaration universelle des Droits de l’homme des Nations unies, dont la France est signataire. »

Cette course est la 4e édition du Marathon pour les Droits de l’Homme. Comme les trois précédents, il est organisé par l’Église de Scientologie avec le soutien des Amis des Nations unies et de nombreux groupes, chrétiens, juifs et musulmans, entre autres.

Son objectif est d’encourager les hommes et les femmes de toutes religions et de tous groupes ethniques à affirmer leur soutien aux valeurs essentielles, en particulier à la liberté de conscience, de croyance et d’association. Tous ceux qui veulent défendre ces valeurs sont invités à venir accueillir les coureurs à leur arrivée à Paris le 22 octobre.

Pheidippides était porteur d’importantes nouvelles dont dépendait le sort d’une bataille. Le message porté par le Marathon européen 2001 pour les Droits de l’homme est encore plus vital, puisque la survie de notre société toute entière dépend de la liberté de conscience et de la paix.

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 2002-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27  Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat