Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
Intolérance : la France sous surveillance  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |  

 
Agir contre la drogue

Une association lutte contre la violence et le suicide des adolescents par une information concrète sur la drogue


Campagnes de prévention anti-drogue
Près de 3 millions de livrets et de prospectus ont déjà été distribués dans le cadre des campagnes de prévention anti-drogue.

 L
a violence à l’école et dans les groupes de jeunes ne fait qu’augmenter comme en témoignent les incidents rapportés quotidiennement par la presse. Mais on assiste aussi à une progression inquiétante des tentatives de suicide parmi les adolescents.

Selon une étude récente de l’INSERM, l’institut de recherche médicale, 200 000 tentatives de suicide d’adolescents ont lieu en France chaque année, dont 50 000 sont suffisamment sérieuses pour nécessiter une hospitalisation. Trop d’entre elles réussissent, puisque le suicide est la seconde cause de mortalité chez les 15-25 ans.

Des chiffres alarmants

Que cachent cette violence et cette volonté d’autodestruction ?

Le rapport de l’INSERM donne une indication d’importance capitale : plus de la moitié des jeunes poussés au suicide prenait des tranquillisants ou des somnifères, de l’alcool, ou encore consommait ou fumait de la drogue.

...........................

... On a l’impression que l’information est destinée à apprendre aux jeunes à « se droguer propre ».
...........................
On sait également depuis longtemps que la drogue crée ou accroît la violence et les attitudes hostiles ou agressives.

Tous les dérivés du cannabis font partie des drogues consommées en quantité de plus en plus importante par les jeunes. Selon une étude menée par l’ESPAD (Projet d’enquête sur l’alcool et autres drogues dans les écoles européennes) en 1999 sur les 30 pays européens, la France vient en deuxième position derrière la Grande Bretagne pour le pourcentage d’étudiants ayant fait l’expérience de dérivés du cannabis (35 %) pour une moyenne européenne de 16 %.

Un véritable besoin d’information

Il y a longtemps que l’information sur les drogues devrait être une priorité nationale. Beaucoup pensent qu’il revient aux pouvoirs publics d’agir, mais d’autres groupes, comme l’Église de Scientologie, considèrent qu’il est essentiel que les groupes religieux et spirituels et les associations se mobilisent.

L’une des plus grandes campagnes d’information et de prévention, Non à la drogue, Oui à la Vie, est soutenue depuis plus de dix ans par les Églises de Scientologie. Cette campagne s’est concentrée sur la diffusion de brochures d’information factuelles sur les drogues comme le cannabis, l’héroïne et l’ecstasy.

Campagnes de prévention anti-drogue
Ci-dessus, à Nice et à Marseille. Ci-dessous : conférence de presse pour la sortie de la brochure Drogue et enfants : Que faire ?

Au début de l’été 2001, l’association a publié un nouveau livret d’information, Drogues et enfants : que faire ?

Cette brochure, imprimée à 100 000 exemplaires, sert de guide d’information aux parents, aux enseignants et à tous ceux qui se sentent concernés par le bien-être des jeunes et le devenir de notre société. Elle répond à une demande générale, car elle explique les effets des drogues les plus courantes, donne des conseils pratiques pour détecter la consommation et l’abus de drogues, savoir comment en parler à ses enfants et quelles étapes suivre pour renverser la tendance.

Agnès Bron, porte-parole nationale de la campagne Non à la drogue, Oui à la Vie, explique : « Les parents jouent un rôle majeur, aussi bien pour résoudre que pour prévenir le problème de la drogue. Ce dont ils ont besoin, c’est d’une information factuelle. La connaissance est la meilleure arme contre la drogue. »

Les scientologues s’attaquent au problème avec énergie car ils croient à une société sans drogue. Grâce à certains programmes de l’Église, plus de 250 000 personnes ont arrêté d’en consommer et s’en sont libérés. Plus encore, les Églises et les scientologues soutiennent les centres Narconon, centres de réhabilitation pour toxicomanes laïques et indépendants présents dans 29 pays avec 70 établissements. Narconon a permis à plus de 15 000 toxicomanes, dont bon nombre d’héroïnomanes, de sortir de l’univers dévastateur de la drogue et des menaces qui pesaient sur leur propre vie.

...........................

Toute solution à long terme passe par une large information sur la véritable nature des drogues
...........................
Alors que les scientologues ne sont pas opposés à l’utilisation des médicaments ou des antibiotiques dans le traitement des maladies, ils n’utilisent ni drogue ni produits pharmaceutiques dangereux préconisés comme solution universelle pour « traiter » tous les problèmes, de la dépression à l’excès de poids. La raison en est simple : les drogues ne sont pas seulement une menace physique pour l’individu, mais menacent gravement son devenir spirituel.

Un message concret

Vous pouvez rencontrer les bénévoles de l’association Non à la drogue, Oui à la Vie dans différentes villes de France où leurs stands d’information s’installent chaque semaine.

Campagnes de prévention anti-drogue

Leur message aux adolescents est simple et direct : malgré tout ce que vous pouvez voir à la télévision et dans les magazines et ce que les copains peuvent dire, la drogue c’est pas cool, ça tue. Ce message touche des milliers de jeunes et nombreux sont ceux qui viennent à la rencontre des bénévoles, souvent d’anciens toxicomanes, pour leur dire qu’ils ont changé de point de vue sur la drogue, qu’ils ont décidé de ne plus en prendre ou d’aider leurs camarades à en sortir.

Les scientologues invitent le public à se joindre à leurs actions pour lutter contre la drogue, et lancent un appel à toutes les églises, aux mouvements de jeunes et aux structures sociales destinées à la jeunesse afin qu’ils donnent une importance prioritaire à l’information sur la drogue dès la rentrée prochaine.

Un large soutien

« Je suis bien content que quelqu’un s’occupe enfin de dire aux jeunes la vérité sur les dangers des drogues ». Cette réaction d’un Parisien reflète le sentiment de milliers de personnes.

Très souvent, les gens font part aux bénévoles de l’association de leur indignation, car l’information anti-drogue est pratiquement inexistante dans les établissements scolaires.

« Vous êtes l’une des rares associations que je vois réellement travailler à éloigner les jeunes de la drogue. J’ai l’impression que les écoles et les pouvoirs publics ont laissé tomber, mais est-ce que c’est si difficile, en fait, d’informer les jeunes sur la drogue ? Il faut juste le faire, et vous le faites. Merci. »

Comme le montrent les lettres d’encouragement et les nombreuses demandes de brochures reçues par l’association, le grand public est bien conscient que toute solution à long terme passe par une large information sur la véritable nature des drogues.

« Cela ne fait aucun doute : la consommation de drogue est le problème le plus sérieux auquel la jeunesse française doit faire face aujourd’hui. Supprimez la drogue, et vous avez résolu une bonne partie des problèmes de notre société, y compris ceux de la violence ou des suicides », indique Agnès Bron.

« Les jeunes sont le futur de notre culture. Aujourd’hui, on a l’impression que l’information est destinée à apprendre à « se droguer propre ». Il faut absolument mettre en place une politique à long terme de prévention régulière et efficace contre la drogue. Parents, éducateurs, églises, administrations, doivent travailler main dans la main à cette priorité nationale ».

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 2002-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27  Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat