Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
Victoire pour la Scientologie  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |  

 
Une affaire de famille

La gestion financière des Vivien en question


Alain Vivien
Alain Vivien, président de la MILS. © AFP

 Q
ue se passe-t-il donc dans le petit monde très fermé des « chasseurs de sectes ». Des turbulences secouent la mécanique bien huilée mise en place par Alain Vivien pour pourfendre les groupes spirituels et philosophiques.

Le secrétaire général de la MILS, Denis Barthélémy, a remis sa démission en juillet dernier. Des déclarations fracassantes ont été rendues publiques par deux membres de la MILS, évincés dès janvier 2000... Janine Tavernier, présidente de l’UNADFI, qui œuvre main dans la main avec la MILS, a annoncé son départ en septembre (voir article), faisant état de dissensions avec A. Vivien et d’inquiétudes sur la montée de l’hystérie anti-religieuse en France.

Les méthodes secrètes et autocratiques d’Alain Vivien semblent faire l’unanimité contre elles, au sein même et à l’extérieur de la MILS, qui est directement rattachée au Premier Ministre.

Les associations anti-religieuses privées telles que l’ADFI et le CCMM (Centre contre les manipulations mentales) servent de relais aux actions de la MILS sur le terrain. À l’inverse, l’UNADFI et le CCMM reçoivent le soutien de la MILS pour mener leurs campagnes de haine en toute impunité.

Cependant, ces liens étroits entre pouvoirs publics et secteur privé ne sont pas seulement des relations de travail.

Juste avant d’être nommé à la tête de la MILS, A. Vivien avait été pendant deux ans président du CCMM. Il a gardé des relations très étroites avec le CCMM, et ce d’autant plus facilement que la directrice administrative n’est autre que son épouse, Patricia Vivien.

Ainsi, lors d’un symposium sur le phénomène dit sectaire à Pékin, en novembre 2000, Monsieur était-il présent en tant qu’ « observateur », alors que Madame représentait le CCMM.

On prête à Alain Vivien des ambitions diplomatiques. Ce voyage en Chine en est-il une illustration ?

Dans tous les cas, le voyage des Vivien en Chine s’est effectué aux frais du contribuable.

Cette situation facilite sans nul doute la communication entre la MILS et le CCMM qui, tout comme l’ADFI, vit essentiellement grâce aux subventions publiques.

Selon Le Point du 19 octobre, Mme Vivien se serait chargée de négocier, dans le bureau du chef de cabinet de Lionel Jospin, une subvention de 4,5 millions de francs pour l’achat du nouveau siège de l’association. Cette somme lui a été allouée en février 2001, sur la ligne budgétaire de la défense des droits de l’homme.

Patricia Vivien n’a pas souhaité faire de commentaires suite à l’article du Point. Mais elle précise au visiteur rencontré dans les locaux du CCMM : « Ici, je m’appelle Patricia Casano. »

La seule personne intéressée par ces subtilités sémantiques semble être Mme Vivien/Casano elle-même.

S’agit-il d’une tentative maladroite pour sauver les apparences d’un CCMM indépendant du pouvoir ? Mais la question se pose : n’y a-t-il pas là conflit d’intérêts ou, pire, trafic d’influence ? Non seulement la femme d’A. Vivien est directrice administrative de l’association bénéficiaire, mais il en est lui même l’un des administrateurs.

Ces allocations de crédits massifs et les moyens mis en œuvre par les Vivien pour les obtenir sont d’autant plus inquiétants du fait de « l’opacité de la gestion financière » dénoncée par un supporter de la première heure du CCMM, Max Bouderlique.

Un autre problème se pose : l’association a affiché sans vergogne son soutien constant à la politique totalitaire et aux actions meurtrières du gouvernement chinois à l’encontre du mouvement bouddhiste Falun Gong et de groupes chrétiens. Quelques semaines seulement après la participation des Vivien au symposium sur les sectes à Pékin en novembre 2000, le gouvernement chinois déclenchait une campagne de destruction systématique des lieux de culte de quelques 1 500 églises chrétiennes non autorisées à travers tout le pays. Le CCMM rapporta avec fierté dans son bulletin d’informations paru après le symposium que « La France est souvent citée en exemple » par les autorités chinoises.

C’est cette même association qui a décroché 4,5 millions de francs sur le budget des droits de l’homme pour se payer de nouveaux locaux.

Qui plus est, il s’agit d’un nouvel exemple de gaspillage de l’argent des contribuables : il suffit de se rendre au CCMM pendant les heures d’ouverture pour constater que ses locaux de 4,5 millions de francs sont pratiquement déserts.

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 1998-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27  Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat