Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
Le vrai visage de l'extrémisme  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |  

 

Derrière la TERREUR

Attribuer le terrorisme à des « raisons religieuses » conduit à une impasse, empêchant toute compréhension et par là même toute solution.


Quelles terrifiantes manipulations peuvent-elles conduire des êtres humains à commettre les actes inhumains que sont les attentats et les attentats-suicides ?

Plusieurs mois après les attentats du 11 septembre 2001, l’actualité internationale continue à tourner autour du terrorisme mondial et des réactions des démocraties occidentales.

Si les Français ont des opinions divergentes sur l’attitude à adopter, ils partagent le même sentiment d’horreur.

L’attribution rapide des attentats à des « musulmans fanatiques » et la sinistre publicité faite autour des déclarations d’Oussama Ben Laden ont permis de conclure facilement à des motifs « religieux ». Le besoin de donner un sens à un mal aussi absolu a conduit à accepter cette explication largement diffusée après les attentats.

Après tout, les assassins eux-mêmes présentent leurs motifs et leurs actes comme une « guerre sainte ». Et les terroristes se réclament de l’islam.

Bien sûr, des différences de croyances peuvent créer des tensions entre les peuples, mais l’histoire nous montre trop souvent que d’autres facteurs – politiques, économiques, ethniques — sont à l’origine de trop de guerres et d’insurrections. Attribuer la responsabilité du terrorisme à la seule religion est beaucoup trop simpliste.

Oussama Ben Laden
Oussama Ben Laden

Ayman Al Zawahiri
Ayman Al Zawahiri

Le Mollah Mohamed Omar
Le Mollah Mohamed Omar

Une nouvelle escalade dans le mal

Quelles que soient les motivations des terroristes, la volonté délibérée de tuer sans distinction hommes, femmes et enfants innocents marque une nouvelle escalade dans le mal.

Depuis trente ans, cette forme de violence terroriste s’est considérablement développée.

Quelque chose nous échappe. Car en arriver à de tels extrêmes au nom d’une idéologie, d’une religion, d’une nation, à cette escalade de l’inhumanité de l’homme envers l’homme, est une situation nouvelle et troublante.

« Le cerveau et le corps »

De nouvelles informations permettent de mieux comprendre comment on crée des terroristes, expliquant la transformation de croyants convaincus en tueurs violents.

Le passé terroriste d’Al Zawahiri est bien plus riche et impressionnant que celui de Ben Laden. Selon Dia’a Rashwan, spécialiste égyptien des militants islamistes, le nom d’Al Zawahiri « est cité dans pratiquement toutes les affaires [de terrorisme] impliquant des groupes musulmans depuis 1970 »(1).

Selon certaines sources, il serait le cerveau des attentats du 11 septembre, une conviction renforcée par la diffusion en avril dernier sur les ondes de la télévision Al Jazira d’une cassette où Al Zawahiri revendique la responsabilité des attentats. Sur cette vidéo, Ben Laden est assis près du docteur et marmonne tout en caressant sa barbe.

C’est Al Zawahiri, entraîné au Caire, qui a convaincu Ben Laden de créer Al Qaida(2), constituant ainsi la base d’entraînement, de soutien logistique et d’opérations pour les militants d’Égypte et d’ailleurs.

Selon l’avocat Montasser El Zayat, ancien ami d’Al Zawahiri, qui l’a représenté devant les tribunaux égyptiens, Al Zawahiri est à Ben Laden « ce que le cerveau est au corps »(3)

Selon El Zayat, Al Zawahiri « a réussi à remodeler la façon de penser et la mentalité de Ben Laden et à transformer un simple soutien à la résistance afghane [contre l’Union soviétique] en un partisan acharné et en promoteur de l’idéologie de la Jihad »(4).

On ne connaît pas encore les méthodes précises utilisées par Al Zawahiri pour influencer Ben Laden, mais selon plusieurs sources le médecin est également psychiatre.

Il n’est donc pas surprenant que Ben Laden prenne des drogues psychiatriques (« des pilules anti-anxiété »).(5)

Al Zawahiri est également un avocat de la violence « purificatrice » qui doit être employée comme arme contre les « ennemis » de l’islam.(6)

Il a appelé à « déclencher la jihad pour nuire aux intérêts américains et juifs », qu’il considère comme les premiers de ces ennemis.

Il est clair que Ben Laden en est venu petit à petit à partager les vues de son médecin.

Des techniques sophistiquées de contrôle mental

...........................

C’est Al Zawahiri, entraîné au Caire, qui a convaincu Ben Laden de créer Al Qaida, constituant ainsi la base d’entraînement, de soutien logistique et d’opérations pour les militants d’Egypte et d’ailleurs.
...........................
« Le terrorisme politique fait l’objet de l’attention générale depuis un bon moment, mais presque rien n’a filtré sur la façon dont les médecins utilisent leurs connaissances et leurs compétences pour le soutenir », écrit Gordon Thomas, vétéran des affaires étrangères, correspondant et producteur à la BBC, dans son livre Voyage dans la folie.

«Au cours de mes recherches précédentes, rien ne m’avait préparé à cette sinistre réalité : des médecins qui cherchent délibérément à détruire le cerveau que leur formation les a préparés à soigner », écrit G. Thomas, auteur d’une vingtaine d’ouvrages.

G. Thomas explique clairement comment des chirurgiens psychiatriques, des psychiatres, des psychologues, se sont mis au service du terrorisme, qu’il soit politique, religieux ou vise simplement à créer la terreur.

Selon lui, on commence seulement à discerner à quel point les méthodes psychiatriques ont pénétré et influencé les réseaux terroristes actuels, en même temps qu’apparaissent au grand jour les motivations politiques et ethniques qui sont à l’origine de conflits dits « religieux ».

Un examen attentif de la mouvance terroriste révèle que des psychiatres comme Ayman Al Zawahiri utilisent les instruments de leur profession pour modifier le comportement humain, principalement grâce aux drogues et au conditionnement psychologique.

Ces techniques sont utilisées depuis longtemps. En 1984, Aziz Al Abub, psychiatre et terroriste, membre du Hezbollah iranien, tortura sans pitié pendant 444 jours le chef de l’antenne de la CIA à Beyrouth, Bill Buckley, et finit par le tuer. Aziz Al Abub, connu aussi sous le nom d’Ibrahim al-Nadhir, injectait quotidiennement des drogues à Buckley, le brisant jusqu’au point où, selon la description de Gordon Thomas : « Il était pratiquement réduit à l’état d’épave.

Ses mots étaient souvent incohérents ; il sanglotait et radotait et, plus effrayant encore, il se mettait soudain à hurler de terreur, les yeux fous et tremblant de tout son corps ».

La torture de Buckley par Al Abub montre à quel point les maîtres de la terreur contrôlaient déjà, il y a presque 20 ans, les techniques capables de modifier profondément le comportement d’une personne et de détruire sa raison — et qu’ils étaient prêts à les utiliser.

Vient ensuite le chef idéologique et responsable de l’entraînement d’Al Qaida, Ali A. Mohamed, psychologue et officier égyptien.

Depuis la fin des années 80, il apprend aux recrues à construire des bombes, à faire sauter des immeubles, à utiliser des codes pour communiquer, à se faire passer pour des Américains « normaux », et (selon ses propres termes) à « créer des structures de cellules qui pourraient être utilisées pour des opérations ».

Ces troupes endoctrinées par Mohamed ont réalisé quelques-unes des opérations les plus célèbres d’Al Qaida, comme l’assassinat du rabbin Meir Kahane en 1990 et l’attentat à la bombe contre le World Trade Center en 1993. (Mohamed est aujourd’hui en attente de jugement à New York, après avoir plaidé coupable pour son rôle dans les attentats de 1998 contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie, qui firent 224 morts et des milliers de blessés.)


(1) Douglas Jehl, « Un Egyptien apparaît comme le bras droit et le successeur de Ben Laden, » New York Times 23/09/2001 ; Hamza Hendawi, «Un chirurgien égyptien serait le cerveau de l’organisation Ben Laden», Associated Press, 20/09/2001.

(2) « La Connection afghane, » Moneyclips, 14 /04/1994.

(3) Vernon Loeb, « Les Etats-Unis visent Ben Laden, 2 proches collaborateurs également soupçonnés, » Washington Post, 3/07/2000.

(4) Ibid.

(5) Christina Lamb, « J’ai rencontré les chefs Taliban, » Sunday Telegraph (Londres), 10/02/2002.

(6) Vernon Loeb, « Les Etats-Unis visent Ben Laden, 2 proches collaborateurs également soupçonnés, » Washington Post, 3/07/2000.

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 1998-2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat