Page d'accueil E-mail Glossaire Librairie Votre Avis Sites Jumelés
Éthique & Liberté - Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
Les RG : un service incontrôlé  

Page    1  |   2  |   3  |   4  |   5  |   6  |   7  |   8  |   9  |   10  |   11  |   12  |   13  |   14  |   15  |   16  |  

 

La psychiatrie trahit-elle l’éthique médicale ?

Il en faut beaucoup pour pousser un homme de 45 ans à marcher 700 kilomètres entre Toulouse et Paris.
Mais quand on apprend que Christian Guerry a entrepris son voyage pour dénoncer la brutalité psychiatrique dont sa fille a été victime et la nature de cette brutalité, le respect et la compréhension s’imposent.



Cette brochure peut être obtenue gratuitement sur simple demande à : Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme BP 76 75561 Paris Cedex 12
Enfermée et bourrée de drogues psychiatriques

La petite Agathe était déjà suivie par un médecin homéopathe en raison d’une tendance à l’anorexie. Alors qu’elle commençait à reprendre goût à la vie, la rencontre avec un médecin travaillant en psychiatrie a bouleversé sa vie et celle de sa famille. Ce praticien apparemment professionnel n’a pas apprécié les méthodes thérapeutiques de ses collègues et s’est mis en tête de « sauver » la petite Agathe en l’enfermant et en la bourrant de drogues psychiatriques. Il a pu convaincre un procureur du fait qu’il possédait la vérité thérapeutique. Deux jours après, les gendarmes débarquaient au domicile des Guerry pour retirer Agathe à sa famille et la placer dans un hôpital psychiatrique.

Son père décide alors de fuir avec sa fille loin de la coercition psychiatrique, plutôt que d’accepter de la voir détruite par les psychiatres. En fuite, il accepte finalement de la remettre aux mains d’un médecin qu’il connaît et qui décidera très vite qu’Agathe doit recouvrer sa liberté.

Monsieur Guerry, comme des milliers d’autres parents, se bat pour la dignité et la liberté. Contre lui se dresse l’arrogance de la psychiatrie, qui tire son autorité d’une apparence de science médicale, mais qui ne repose que sur le pouvoir d’interner, de forcer.

La trahison de la psychiatrie

D’après le docteur Pierre Pennichon, il existe une différence fondamentale entre la conception psychiatrique de la médecine et celle de tous les autres médecins.

« En l’absence de toute étiologie (recherche de causes des maladies) et de tout test physique, la psychiatrie a tendance à s’imposer par la force et la contrainte. Même si seulement 13% des personnes hospitalisées en psychiatrie le sont sous contrainte, seule la peur de la punition pousse la plupart des autres patients à se soumettre à des traitements à la limite du supportable. »

Pour Frédéric Grossmann, Président de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme, association créée en 1969 par l’Église de Scientologie pour lutter contre les abus en psychiatrie : « La psychiatrie est sans doute en train de trahir la médecine. À coup d’expertises manquées, de diagnostics aléatoires sans base scientifique sérieuse, les psychiatres ont de plus en plus recours à la force. Ils jouent à la roulette russe avec la population dans son ensemble. »

CCDH, comme l’explique F. Grossmann, vient d’ailleurs de lancer une campagne auprès des médecins non psychiatres pour leur faire prendre conscience de cette réalité, en publiant une brochure intitulée « Psychiatrie, nuire en prétendant soigner ».

L’usage abusif de la procédure d’urgence

...........................
« La psychiatrie est sans doute en train de trahir la médecine.
À coup d’expertises manquées, de diagnostics aléatoires sans base scientifique sérieuse, les psychiatres ont de plus en plus recours à la force. Ils jouent à la roulette russe avec la population dans son ensemble. »
Frédéric Grossmann, président de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme

...........................
Frédéric Grossmann dénonce notamment la façon dont « l’urgence » est redéfinie en psychiatrie. En effet, la loi de 1990 sur la protection des personnes hospitalisées en psychiatrie a introduit cette notion « d’urgence » sans la définir, mais en laissant aux psychiatres la possibilité d’interner un patient avec une certaine facilité dans ce cadre flou. Les résultats sont alarmants.

Après un combat contre l’opacité qui règne en psychiatrie, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme a pu obtenir les rapports des hospitalisations psychiatriques par département.

Non seulement les internements forcés sur demande d’un tiers ont augmenté de plus de 60% en dix ans, mais les internements en urgence, supposés très rares se sont envolés, dépassant dans certains départements le nombre d’internements simples.

Les faits montrent que dans beaucoup de départements, l’usage de la procédure d’urgence est abusif. La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme demande que, face à ce détournement flagrant de la loi, les psychiatres soient poursuivis devant les tribunaux et a déposé plusieurs plaintes en ce sens.

Mort d’un enfant

Mais aucune plainte ne rendra leur fils aux parents dont l’enfant, placé en isolement dans un hôpital psychiatrique de l’est de la France, est mort de déshydratation.

Plus que les chiffres, c’est l’émotion légitime des parents qui doit pousser notre société à réformer en profondeur le système psychiatrique français.

Alexandre Forté

Précédente Suivante
Haut de la page

 

| Précédente | Sommaire | Page d'accueil | Suivante |
| Sites Jumelés | Point de Vue | Librairie | Glossaire |
| Présentation | Plus sur la Scientologie |

editeur@freedommag.org

© 2004 -2004 Éthique & Liberté. Tous droits réservés.
Informations sur les marques déposées
Recherche
Ethique & Liberté
Le journal des Droits de l'Homme de l'Église de Scientologie
 

 
 Version text et  images

n° 34 Des fonds publics pour la HAINE n° 33 Les RG : un service incontrôlé
n° 32 La MILS sous les Tropiques n° 31 Le vrai visage de l'extrémisme n° 29 Victoire pour la scientologie
n° 28 Intolérance : la France sous surveillance n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la Démocratie n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 13 Un Gouvernement sous influence n° 12 L'apologie du soupçon n° 11 Une victoire pour la liberté de religion qui provoque de bien étranges réactions

 
 Version PDF

n° 27 Français, on vous ment ! n° 26 Associations condamnées à mort - Ridicule mais dangereux
n° 25 La France va t-elle légaliser la chasse aux « Hérétiques »? n° 24 Faut-il dissoudre les partis politiques? n° 23 Le rendez-vous de la Liberté
n° 22 Ils courent pour les droits de l'Homme n° 21 Pleins Feux sur la France: Le traitement des minorités spirituelles dénoncé devant le congrès américain n° 20 Le Glas de la Démocratie - 18 députés votent une législation d'exception
n° 19 Le Glas de la démocratie - la France s'apprête à voter une loi d'exception n° 18 A. Vivien et ses collègues ont refusé de se présenter à l'audience n° 17 L'exception Française
n° 16 Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République n° 15 La France et Bruxelles accueillent les coureurs qui ont traversé l'Europe n° 14 La France mise à l'index
n° 12 L'apologie du soupçon

 
 Télécharger Acrobat